mercredi 18 septembre 2019

Le bal des folles, Victoria Mas


Le Bal des folles, Victoria Mas

★★★★★

Les critiques concernant ce premier roman de Victoria Mas sont, jusqu’à présent, unanimes : il s’agit d’une réussite. Je ne peux aller que dans ce sens tant j’en ai trouvé la lecture plaisante.

Le sujet, déjà, est très attrayant : l’auteure nous emmène en 1885 dans le service de psychiatrie dirigé par le célèbre docteur Charcot. Les femmes qui y sont internées ne sont pas forcément malades, et encore moins folles. Elles ont souvent commis des impairs dans une société dirigée par des hommes sans scrupules où elles n’ont pas le droit d’avoir un mot plus haut que l’autre ou même d’avoir leurs propres envies d’émancipation : « Un dépotoir pour toutes celles nuisant à l'ordre public. Un asile pour toutes celles dont la sensibilité ne répondait pas aux attentes. Une prison pour toutes celles coupables d'avoir une opinion. »


Nous allons donc suivre ici plus précisément Eugénie, une fille de bonne famille qui se retrouve internée par son père car il s’avère qu’elle est capable de communiquer avec les morts. La Salpêtrière, c’est l’occasion de faire disparaître la jeune fille et cela, sans entacher le nom de la famille. Son arrivée dans le service de Geneviève, l’infirmière en chef, va bouleverser profondément cette dernière et lui permettre d’ouvrir les yeux sur les conditions de la femme de l’époque : « Libres ou enfermées, en fin de compte, les femmes n'étaient en sécurité nulle part. »

Victoria Mas a fait le bon choix au niveau du sujet et elle a su le mettre en valeur par une écriture exigeante et fluide à la fois (même si le mot « mur » est répété à l’excès – j’aime croire que c’est dans le but d’atteindre mon subconscient de femme « libre »). Le fait qu’elle soit la fille de la chanteuse Jeanne Mas a probablement aidé à lui fournir une couverture médiatique conséquente, mais il faut dire que pour une fois, le succès d’une auteure, certes « fille de », est amplement mérité!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire