dimanche 17 janvier 2021

Wish, T.1, Suda Kaye, Audrey Carlan (Hugo, 01/2021)


 

Wish, T.1, Suda Kaye, Audrey Carlan (Hugo, 01/2021)

💛💛💛

Je ressors un peu déçue de cette lecture. J’avais été attirée par le postulat de départ de cette nouvelle saga d’Audrey Carlan qui dit être « conçue pour connecter et parler à toutes les femmes », et clairement, je ne l’ai pas ressentie comme ça !

Suda Kaye Ross est l’héroïne de ce premier tome. Descendante d’une tribu comanche, elle a perdu sa père dix ans auparavant ; dix années durant lesquelles elle a voyagé aux quatre coins du globe, libre comme l’air. « Cette nuit- là, j'ai demandé à être comme ma mère. A parcourir le monde, à voir tout ce qu'il y avait à voir pour remplir ma tête d'aventures. Mon vœu s'est exaucé, mais cela m'a coûté l'amour de ma vie. » Mais voilà, en partant, elle a laissé derrière elle celui qui était son petit- ami depuis quatre ans déjà, Camden Bryant, alors que tous deux se projetaient déjà dans le futur de leur couple…

« Je sais désormais que l'herbe est plus verte ailleurs, mais seulement le temps de la découverte. Or, tout ce qui est nouveau nous émerveille, ne serait- ce qu'un instant. Toutefois, j'ai désormais appris que rien, ni la Grande Muraille de Chine ni le Machu Picchu, le Taj Mahal ou les îles d'Hawaï, ni aucun des lieux extraordinaires que j'ai visités ne pourront jamais rivaliser avec le sentiment d'être chez soi. » Au bout de ces dix années, Suda Kaye a ressenti le besoin de retrouver sa sœur, Evie, son grand- père et sa terre. Une envie de tourner la page, d’arrêter de voler d’un pays à l’autre, et de se construire enfin un nid douillet la titille. Bien évidemment, Camden se trouvera sur son chemin. Mais sauront-ils se retrouver après dix années d’absence ?

J’ai trouvé dans ce roman une jolie histoire de sœurs, et c’est ce qui a fait que j’ai lu ce livre jusqu’au bout et l’ai trouvé, dans le fond, plutôt agréable. Par contre, j’ai détesté le personnage de Suda Kaye dans les premières pages ; cette nympho légère et irresponsable m’a horripilée. Heureusement, l’auteure a su remonter la barre dans la suite du récit, mais en même temps, j’ai trouvé étrange que l’on puisse changer de personnalité aussi rapidement, même dans une fiction… De même, il y a de sacrées invraisemblances et facilités qui m’ont fait lever les yeux au ciel plus d’une fois.

Enfin bref, cette rencontre avec Suda Kaye ne m’a pas convaincue et je ne pense pas lire les trois autres tomes de la série…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire