vendredi 19 février 2021

Hate to love you, Emma Berthet (Elixyria, 02/2021)


 

Hate to love you, Emma Berthet (Elixyria, 02/2021)

💗💗💗💗💗

 Une romance qui commence très fort et de manière inattendue puisque la demoiselle assène une gifle retentissante au protagoniste masculin de l’histoire à la quinzième page ! Cela se passe dans un bar dans lequel Aria est serveuse, un soir où Allan Carter, une star locale du hockey sur glace, est venu boire une bière. La serveuse, va se faire licencier aussi sec par son patron…

Pourquoi tant de violence ? La faute aux non- dits du passé, trop nombreux, et aux rêves brisés. « L'impression de la connaître est persistante, les détails sont subtils, je n'ai pas une vision d'ensemble de cette femme, mais de petites choses me la rendent familière. » Si Aria a immédiatement reconnu Allan, ce dernier ne parvient pas, lui, à retrouver l’identité exacte de la serveuse. Et pourtant…

Aria était une danseuse de ballet prometteuse, liée autrefois à la famille Carter. Elle était à deux doigts d’entamer une carrière professionnelle couronnée de succès. Mais le destin en a voulu autrement. La voilà maman d’un petit garçon de quatre ans, Liam, qu’elle chérit plus que tout au monde : « Liam me tape dans la main avant de se jeter dans les bras de sa mère. Il lui barbouille le visage de bisous pendant qu'elle éclate de rire. Cette scène est surréaliste, débordante d'amour et de complicité. Ces deux- là donneraient envie à n'importe qui d'avoir un enfant. »

Au fur et à mesure des pages, on se demande ce qui a bien pu arriver à Aria pour qu’elle déteste à ce point la famille Carter, et les réponses arrivent au compte- goutte. Allan, lui, est indéniablement attiré par l’ancienne danseuse de ballet, et le fait qu’il se mette à entraîner le petit Liam au Hockey sur glace va lui permettre de se rapprocher de la belle brune… tout en découvrant la face cachée et machiavélique des membres de sa propre famille.

Au final, une romance captivante, qui multiplie les rebondissements et les révélations. Nos deux protagonistes sont attirés l’un par l’autre comme mus par une force invisible et j’ai vraiment eu envie que ça marche entre eux après avoir découvert les malheurs qu’ils ont subis dans le passé. J’ai aussi énormément apprécié que l’autisme soit partie prenante de l’histoire avec tant de délicatesse. Une romance au dénouement certes attendu mais qui prend un cheminement tortueux avec le charme de deux personnages très attachants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire