vendredi 4 juin 2021

Push, Annelise Heurtier (Casterman, 06/2021)



Push, Annelise Heurtier (Casterman, 06/2021)

💜💜💜

 « Persist Until Something Happens » Un mantra que Tessa se répète depuis qu’elle l’a lu sur le dos du tee- shirt de son nouvel entraîneur. La gymnastique, c’est toute sa vie… enfin presque. C’est plutôt un style de vie, la mère de l’adolescente voyant à travers ses deux filles la championne olympique qu’elle rêvait de devenir. Mais on ne lui a pas donné sa chance, à elle. En offrant un journal intime à Tessa, l’aînée, elle est persuadée de l’aider à s’épanouir. Et c’est à travers les pages d’écriture de la jeune fille que l’on va suivre son histoire…

 

« Mais en compétition, au moins, on sait exactement ce que l'on a à faire. On a tant de fois répété que le corps se récite comme une poésie. » Tessa est une gymnaste d’un excellent niveau, entraînée par sa propre mère depuis sa plus tendre enfance. Son groupe d’amies est composé des gymnastes de son âge, qu’elle connaît depuis la baby- gym. Sa petite sœur, Coline, est encore plus douée qu’elles toutes. Leur mère est persuadée que la petite pourra intégrer l’équipe de France et participer un jour aux Jeux Olympiques. Dans ce but, caché, elle va embaucher un coach professionnel, Raphaël.

 

« On ne s'arrête pas quand on est fatiguée, on s'arrête quand on a terminé. » Raphaël ne cesse de le leur répéter. C’est un entraîneur exigeant ; les straps, les ampoules et l’arnica sont entrés dans le quotidien des filles. Très vite, des progrès sont observés. Les médailles, elles, s’enchainent avant la dernière compétition de la saison, la plus importante. Et c’est alors que Camille, la gymnaste avec qui Tessa s’entend le moins, laisse tomber son équipe. C’est la catastrophe. Non seulement parce qu’il faut trouver une remplaçante dans l’urgence, mais surtout parce que Tessa a été témoin du drame qui est arrivé à Camille…

 

« Je connais l'exigence, la souffrance et la joie, l'envie de bien faire, le besoin d'être appréciée de son entraîneur, les rapports parfois ambigus que l'on peut nourrir avec lui, quand on n'a que 15 ans et qu'on est en construction. » Dans l’esprit de Tessa, la culpabilité du coach dans ce drame est trouble : Camille ne l’a – t- elle pas cherché avec son attitude provocante ?

 

Au final, un roman dont on sait dès le prologue qu’il sera question des abus sexuels dans le milieu du sport ; l’auteure citant en exemple Sarah Abitbol. Mais cette agression dramatique arrive dans les dernières pages, auréolée de flou et d’incertitudes. J’ai davantage eu l’impression de lire un roman sur la gymnastique ; d’autant plus que diverses figures sont régulièrement mentionnées, et cela, c’est dommage, sans aucune explication… J’ai tout de même apprécié cette lecture grâce à la plume de l’auteure, intelligente et poétique… mais il m’aura manqué du tranchant, de l’offuscation, et de l’émotion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire