mercredi 9 juin 2021

Les jumeaux de l'enfer, Antoine Léger (M+ éditions, 05/2021)



Les jumeaux de l'enfer, Antoine Léger (M+ éditions, 05/2021)

💚💚💚💚

 « La violence, c'est la réponse extrême de l'incompris. Le recours à la violence vient toujours signer une souffrance. » Des personnages qui souffrent, vous en trouverez dans les pages de ce court thriller haletant. De la violence aussi ; et cela, crescendo. Antoine Léger semble ne pas connaître la pitié, la condescendance. Le lecteur de thriller veut du sang, de l’injustice : il va les lui fournir sous le prétexte de l’Histoire.

 

« La batterie et la basse fusionnent maintenant sur un rythme rock improvisé. Les murs vibrent. L'immeuble résonne.
Ce soir, pour eux, un unique objectif : s’éclater ! »
31 décembre 2018, Occitanie : les personnages présents, que l’auteur nous a présentés dans la première partie, sont prêts à passer le réveillon de la Saint- Sylvestre. Certains sont pressés de recevoir leurs invités pour une soirée de folie, d’autres vont en profiter pour régler quelques comptes, mais deux jumeaux néo- nazis, eux, vont s’organiser pour s’échapper de la prison dans laquelle ils sont retenus depuis plusieurs années, prêts à célébrer un anniversaire qui n’a rien de festif.

 

« Le silence laisse la place au bruit du billet. Ben est songeur, puis soudainement, sur un ton assuré et direct, reprend du poil de la bête.
- Je peux te proposer 2000 euros dès ce soir.
- Quoi ? Tu te fous de ma gueule ? lâche le jeune intéressé.
Les yeux du jeune homme s'écarquillent. Surprise, Rachel se retourne, étonnée, vers son frangin à terre.
- Oui, mais c'est pour un contrat à exécuter ce soir.
En guise de conclusion une goutte d'eau vient de tomber du plafond dans le seau jaune. »

Toutes les personnes qui se retrouveront à Montauban, au 18, quai Montmurat, n’auront pas tous un accès direct au Paradis. Les jumeaux Zoma vont leur offrir un aller simple pour l’Enfer…

 

Au final, un thriller qui m’a vraiment prise par surprise ! Je ne pensais pas du tout faire ce détour par l’Histoire de France et ses périodes sombres. J’ai été scotchée par l’accélération inattendue des événements et par une montée de violence exponentielle. J’avoue que j’aurais aimé en savoir plus sur les frères Zoma, juste pour essayer de comprendre comment ils en étaient arrivés là. Mais Antoine Léger a peut- être raison de laisser ce passé sous silence ; ce serait peut-être l’occasion de donner une fausse excuse donnant des circonstances atténuantes à ces deux êtres abjects… Auteur à suivre de près !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire