samedi 17 juillet 2021

L'œil du chaos, Jean- Marc Dhainaut (Taurnada, 07/2021)



L'œil du chaos, Jean- Marc Dhainaut (Taurnada, 07/2021)

💘💘💘💘💘 Coup de cœur!

 Alors là, c’est un véritable coup de cœur que ce dernier roman de Jean- Marc Dhainaut ! Je l’ai lu d’une traite – ou presque- renâclant lorsqu’il fallait le poser pour m’occuper des tâches du quotidien. L’histoire m’a littéralement happée ! Je pensais lire une fable écologique, mais l’auteur a su mettre un petit grain de paranormal qui m’a tenue en haleine. Pour un peu, j’ai pensé qu’Alain Lamblin, personnage principal des quatre précédents romans de l’auteur allait y faire une apparition !

 

« Le détail de trop, celui qui le foudroya. Sur ce cliché se trouvait le calendrier accroché au- dessus de son bureau : un calendrier quotidien sur lequel on enlevait une feuille chaque jour. La date qu'il indiquait était celle du 1er juillet. Et le 1er juillet, c'était dans trois semaines. » Théo, 17 ans, est passionné de photographie. Pour donner un effet aux clichés qu’il prend, il a un jour l’idée de modifier son objectif en y insérant un kaléidoscope. Quelle n’est pas sa stupeur quand il prend ses premières photos avec son appareil modifié : ce dernier produit des clichés du futur…

« Comment, lui, Théo Langevin, un jeune garçon de 17 ans pouvait- il en être arrivé là ? Comment un gamin sans histoires, fondu dans le décor de la société, qui se demandait encore quel métier il ferait un jour, pouvait avoir trouvé la clé déverrouillant le pire ? » Mais ce que découvre Théo n’est pas réjouissant. Alors que la canicule s’amplifie de jour en jour, il découvre que le monde qu’il connait (et nous aussi) va basculer dans le chaos dans un délai de trois semaines, les restrictions et la chaleur modifiant les habitudes de vie mais aussi le comportement de l’homme en société.

 

« Imagine un ultimatum mondial. Le truc de dingue qui nous aurait dit, quelques années plus tôt, que pour éviter ce qui vient de se passer ou n'importe quelle autre catastrophe qui nous pendrait au nez, que l'humanité toute entière aurait dû renoncer à son confort, à sa technologie, ses énergies. Même rien que quelques années, même une seule. Se taire, se figer. Bref, plus rien, le temps de laisser la nature se refaire une santé et pour nous sauver tous. Nous, et nos gosses. Eh bien... pour l'économie, personne ne l'aurait fait. Faut croire que la nature a tranché. » Personne n’a voulu croire les prémonitions de Théo, déduites des clichés pris par son appareil photo, et voilà qu’il est l’heure de fuir. Malheureusement, la famille de Théo n’ira pas loin. Théo ne devra compter que sur lui- même, et sur la soudaine amitié d’un ermite nommé Drazic, pour espérer survivre.


Au final, un récit qui coupe le souffle. Je suis allée de surprise en surprise. Jamais je n’aurais imaginé de tels retournements de situation, ni pareil dénouement ! Jean- Marc Dhainaut a très bien utilisé le prétexte du réchauffement climatique pour montrer les travers de notre société hypocrite. Les personnages de Théo et de Drazic (mention spéciale pour celui- ci !) sont parfaitement dressés d’un point psychologique et je me suis retrouvée à 200% accrochée à leurs semelles pour connaître quel destin les attendait. Et de la même manière, je recommande cette lecture à 200% !!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire