dimanche 25 juillet 2021

Section Némésis, Tome 3, La tourmente de la sylphide, Charlie Genet (Elixyria, 11/2020)


 

Section Némésis, Tome 3, La tourmente de la sylphide, Charlie Genet (Elixyria, 11/2020)

 💚💚💚💚💚

C’est avec un plaisir intact que j’ai retrouvé les membres de la Section Némésis dans ce troisième tome. Après les duos composés de Luc et Eve, puis Sean et Chann, c’est au tour du personnage de la sylphide prénommée Amy d’être mis en avant. La jeune femme de vingt- trois ans va en effet quitter Kenai, pour retourner sur ses terres d’origine, en Ecosse, afin d’enquêter sur une histoire de troupeaux dévastés de manière fulgurante. Mais ce que va découvrir la sylphide est bien plus troublant que prévu…

 

« Nous n'avons jamais à agir sur la nature, elle maintient elle- même son équilibre parfait. Par contre, dès que l'homme - que ses gènes soient à cent pour cent humain ou pas - s'en mêle, tout peut basculer d'un côté ou de l'autre. » En Ecosse, Amy se rend compte que l’équilibre entre le Bien et le Mal est menacé. Des démons divers pullulent et envisagent de mettre le pays à feu et à sang. Et le blackout du réseau électrique, à un niveau mondial, ne va pas l’aider dans la mise en œuvre de sa mission.

 

« Le monde n'est pas aussi rationnel que vous l'imaginez. Il n'y a pas que des Hommes et des animaux. » Amy va rencontrer Henry, un reporter humain venu enquêter lui aussi sur les animaux qui meurent sans explication logique. Il devient son amant et va se retrouver bien malgré lui au cœur d’événements surnaturels qui vont questionner sa rationalité.

 

« Je ne suis plus qu'un élément, l'air, avec une conscience de femme. Dans cet état, je garde toutes mes capacités, je vois, j'entends, pourtant je ne ressens rien, ni tristesse ni joie, je suis en paix, barricadée contre la douleur et le bonheur. Je ne suis pas un être sensible, juste une créature en osmose avec le vent. » Amy a beau puiser des forces quasi inépuisables dans son élément, le vent, elle va devoir lutter contre des souffrances liées à son passé qui vont risquer de la dévaster. Et puis il y a cette prédiction qu’Aziliz, la sybille, a proférée à la fin du tome 2… Et il y a Henry…

 

Bref, encore une fois, Charlie Genet a su m’emmener dans son univers imaginaire riche en surprises et en retournements de situation étonnants. Je ne m’attendais pas du tout à la fin proposée ici et je vais me jeter dans la lecture du tome 4 de la saga car j’ai vraiment BESOIN d’avoir le fin mot de cette histoire !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire