lundi 10 janvier 2022

L’appel de la forêt, Fred Simon, adaptation de Jack London (Hatier, 06/2012)

 



L’appel de la forêt, Fred Simon, adaptation de Jack London (Hatier, 06/2012)

💙💙💙💙

Une adaptation du célèbre récit d’aventures de Jack London plutôt réussie. Les illustrations font la part belle aux paysages glaciaires du Grand Nord-américain, sans s’attarder sur le sentimentalisme que peut éprouver le lecteur plongé dans le récit. Pour les amoureux des animaux, c’est en effet un texte âpre, dur à lire lors des passages où Buck et les autres chiens d’attelage subissent la maltraitance de leurs maîtres successifs.

« - Et si on l'a battu, ce record, c'est bien grâce à lui ! !
- Buck est le meilleur chien de tête qu'on ait vu dans ce pays ! »

Buck est un chien extraordinaire, qui s’adapte quelque soit la situation, quelque soit le maître qui se l’approprie (même si moi, j’aurais préféré, et de loin, que Buck puisse profiter d’une vie paisible auprès du juge, mais dans ce cas, il n’y aurait pas eu d’histoire…). Mais il est vrai qu’au XXIe siècle, nous avons une vision différente de l’animal de compagnie, même si je trouve que Jack London était plutôt précurseur dans l’expression significative de son empathie envers l’espèce canine.

 

Au final, une bande dessinée qui prend le parti de ne pas aborder le récit en profondeur, avec toute l’émotion qu’il peut susciter, mais qui raconte l’histoire d’un chien, qui passe de main en main dans le cadre de la ruée vers l’or en Amérique. Des animaux pris comme de simples objets, permettant aux Humains, ces êtres « supérieurs » de venir à leurs fins, purement matérielles. Une bande dessinée adaptée aux jeunes lecteurs de notre époque qui souhaiteraient découvrir le texte sans risquer d’être débordés par leur sensibilité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire