jeudi 6 janvier 2022

Démons de cendre, Tome 1 – Le chant du Phoenix, Laura Black (Elixyria, 05/2021)

 



Démons de cendre, Tome 1 – Le chant du Phoenix, Laura Black (Elixyria, 05/2021)

💜💜💜💜

Eh bien, chose n’est pas coutume, la transition entre 2021 et 2022 s’est faite pour moi à l’aune d’une lecture appartenant au genre de la « fantasy »; parenthèse nécessaire à cette période que l’on espère festive mais qu’un vilain virus rend plutôt morose depuis bientôt deux ans. Avec la saga « Démons de cendre », Laura Black m’a embarquée dans un univers sans masques ni gel hydroalcoolique, même si l’équilibre du monde y est toutefois menacé ; mais c’est pour d’autres raisons !

« Elle partageait son âme avec une démone, dont la principale aptitude était de se métamorphoser en Oiseau de feu. Les flammes, même celles créées par les enfers, ne pouvaient donc ni la brûler ni impacter la température de son corps. Pourtant, elle ruisselait bien de sueur, le front ceint dans un étau chauffé à blanc et les tempes battant au rythme d'un morceau de hard rock. » Rowane, notre héroïne, est une démone phœnix. Elle exerce le métier de pisteuse pour le Forum, structure sociale qui a entrepris naguère de sauver des espèces démoniaques en imposant la discrétion, en contre- partie, à ceux qu’elle protège. Elle doit sa situation à sa grand- mère, Servane, qui l’a élevée sans amour mais avec rigueur, et qui fait partie du cercle très fermé des dirigeants du Forum.

« - Crois- moi, Trent est trop sombre et intense pour entrer dans la catégorie "détente".
Le sourire de Berry s'élargit.
- Sombre et intense ? Eh bien, voilà peut- être pourquoi ton phénix a accepté sa revendication… »
Voilà que Trenton Black, dernier dragon pur- sang, chef de la Guilde des Indomptés, jette son dévolu sur Rowane à l’occasion d’une mission concomitante, et la marque de son sceau… Alors que son clan est le plus féroce ennemi du Forum ; comment pourraient- ils s’apprivoiser ? Et si un lien se créaient durablement entre eux, pourraient- ils avoir confiance l’un en l’autre au vu de la défiance ancestrale qui anime leur famille respective ?

Au final, en ce qui me concerne, un début de lecture contrasté : j’ai adoré la plume élaborée et un poil rock’n’roll de l’auteure, mais je n’arrivais pas à me créer de repères dans cet univers de la fantasy que je ne maîtrise pas encore. Il a fallu que je me fasse une fiche de lecture pour cibler ce qu’étaient les « casglwr sains », les « zalistes » et les « enaid- Chwaer », car très vite, je me suis sentie perdue. Et puis à force de persévérance (et de regards sur ma fiche), j’ai vraiment adhéré à l’histoire, fournie en personnages complexes mais attachants, en complots aux tenants inattendus, et en relations complexes mais habilement abouties. Un schéma explicatif en début de roman m’aurait probablement aidée. Mais en tout cas, ce fut une très bonne expérience de lecture, et j’attends le tome 2 de pied ferme !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire