jeudi 7 mai 2020

C’est juste un collègue, Margherita Gabbiani


C’est juste un collègue, Margherita Gabbiani (Fyctia, Février 2020)

★★★★★ 

« Je me suis longtemps considérée comme une fille sans histoires. Ma vie, sans être monotone ou ennuyeuse, a rarement été ponctuée de revirements inattendus ou d'aventures rocambolesques. » Ces phrases, c’est Margaux, 27 ans, héroïne touchante de cette romance qui les prononce. L’auteure nous la présente en effet comme une jeune femme responsable et raisonnable, en couple avec Jean avec qui elle envisage de prochainement se marier. Il ne manque plus à Margaux de décrocher un emploi stable conforme à ses qualifications pour que tout soit parfait.

Alors quand elle décroche le job de ses rêves dans une jeune entreprise de prestations de services numériques innovants, elle vit sur un petit nuage. D’autant plus que ses collègues sont des jeunes de sa génération qui s’entendent comme larrons en foire et multiplient les occasions de faire la bringue.

Jean étant souvent retenu loin de leur domicile pour des déplacements professionnels, Margaux se laisse tenter par ces rendez- vous festifs qui lui donnent l’occasion de mieux connaître ceux avec qui elle travaille, mais qui lui ouvrent aussi les yeux sur d’autres détails un peu plus embarrassants : « Je me rends alors compte que contrairement à ce que j'ai toujours cru, j'ai bien un "type de mec". Et il se tient actuellement devant moi... »
Un fiancé aux abonnés absents, l’effet désinhibant de l’alcool lors de soirées désinvoltes, des collègues taillés en V… Vous l’avez deviné, Margaux va craquer…

Et alors là, c’est parti pour l’ascenseur émotionnel ! Margherita Gabbiani excelle dans l’art de souffler le chaud et le froid sur les sentiments de ses personnages, et les nombreux aléas de leurs parcours sentimentaux tiennent le lecteur en haleine, le faisant passer par nombre d’émotions parfois contradictoires : amusement, incrédulité, peine, colère…
A cela, on peut ajouter une bonne dose d’humour ponctuant un style fluide : « Après, tu ne viendras pas te plaindre si t'es le seul mec en smoking Babou à faire la fête au Ritz. ».

Au final, une romance qui détonne, qui vous emmène dans un grand- huit des émotions et dans lequel les pages se tournent sans répit tant les personnages sont attachants et leurs péripéties inédites. Auteure à suivre ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire