vendredi 29 mai 2020

Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez

Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez (Fleuve  noir, 04/2018)

★★★☆☆

Voilà un thriller qui avait tous les ingrédients pour m’allécher : une héroïne elle-même auteure, une intrigue basée sur un manuscrit inachevé (d’où le titre) et qui se déroule essentiellement sur la Côte d’Opale (chez moi !!!) … Et pourtant, j’ai vraiment trainé à le lire !
C’est donc suite à la vidéo réalisée par une auteure de romans noirs que j’apprécie, dans laquelle ce thriller a été cité, que je l’ai enfin extrait de ma « pile à lire ».

Les premières pages m’ont bien embarquée dans l’histoire. La mise en abyme de l’intrigue titillait agréablement mon esprit, tout en ravivant la crainte de me retrouver face à un sac de nœud intellectuel façon Gide dans « Les Faux-monnayeurs » : « C'est aussi une belle mise en abyme de votre métier. Vous, la romancière, qui raconte l'histoire d'un écrivain, Arpageon, qui raconte l'histoire d'un écrivain, Kajak Moebius. »

Mais Franck Thilliez est doué pour trouver des rebondissements inattendus qui savent retenir notre attention lorsque celle- ci s’évade. Il est surtout capable de nous produire des révélations un peu « gore » pour nous faire ouvrir des yeux tout ronds et nous donner envie de lire le chapitre suivant.

Ici, Léane, auteure de thrillers à succès voit ainsi sa vie basculer lorsque sa propre fille est enlevée.  Le récit va ainsi débuter quatre années plus tard, quand des policiers vont découvrir un corps de jeune fille dans le coffre d’un voleur de bas- étage. Le mari de Léane, agressé, va devenir, lui, amnésique. Il faudra compter sur deux policiers, Colin, amoureux de Léane, et Vic, hypermnésique pour que puissent s’imbriquer les différentes pièces d’un puzzle complexe tirant ses premières esquisses dans le passé des divers protagonistes.

Là, l’auteur m’a un peu perdue… Entre quelques petites incohérences et quelques énigmes traitées par- dessus la jambe, j’avais vu la fin venir au trois- quart du roman… Pour un thriller, c’est quand même embêtant…

Au final, un récit que j’ai tout de même globalement apprécié malgré ses quelques défauts. Franck Thilliez est, je le reconnais, habile de sa plume. J’ai néanmoins un petit goût d’inachevé lié à l’impression que la complexité et les promesses du début ont été, au bout d’un moment, sacrifiées au prix de la simplicité…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire