mardi 22 septembre 2020

Dernière ambition, Mélinda Schilge (Auto- édition, 01/2020)


Dernière ambition,
Mélinda Schilge (Auto- édition, 01/2020)

💚💚💚

Mélinda Schilge m’a récemment contactée pour avoir mon avis sur l’un de ses trois romans. Très honorée, j’ai accepté de lire « Dernière ambition » et de le chroniquer. Le pari était risqué car l’histoire se déroule dans le milieu politique ; univers que je ne connais pas, du moins en ce qui concerne son éventuelle dimension littéraire.

 Nous suivons ici l’objectif ambitieux d’un chef d’entreprise, André Rivière, qui souhaite à tout prix accéder au poste de maire du quartier de la Croix Rousse à Lyon : « Peu de temps après, il était devenu directeur général de la filiale française. Il avait cédé à quelques autres compromissions, et sacrifié son mariage. Il avait ainsi conservé son poste. Il était devenu inaccessible, tellement au- dessus des autres qu'il semblait avoir perdu son humanité, dissoute quelque part dans les strates du pouvoir. » Son ambition est sans limite : magouilles et compromissions n’ont plus aucun secret pour lui. Il est prêt à tout pour accéder à la tête de la mairie de l’arrondissement de la Croix rousse, cher aux canuts, qui avait naguère échappé à son propre père.

 Il recrute donc à tout va, autant auprès des anciens que des jeunes pour donner une dimension multigénérationnelle à sa liste. Il compte notamment sur son jeune stagiaire dont les dents rayent profondément le plancher : « Nathanaël n'aimait pas l'Histoire, il aimait l'avenir, et avait décidé de procéder à sa façon. »

 Mais voilà que parmi ses recrues se retrouvent d’anciens camarades de la Résistance. Et l’Histoire va venir réclamer ses droits, ses explications…. Aux dépens d’André ?


Au final, l’auteure a réussi à m’embarquer dans son univers d’ambition, de magouilles, mais aussi de secrets bien enfouis dans une histoire locale ! J’ai regretté de ne pas pouvoir m’attacher aux personnages car il me manquait des éléments pour leur donner une profondeur, une consistance. La plume est plutôt habile, même s’il demeure quelques maladresses syntaxiques, et je me suis vraiment prise au jeu des retournements de situation. Les idées de l’intrigue sont très bonnes et inscrivent ce roman dans une réalité incontestable : en politique, chaque coup compte ! Une plume à découvrir et à suivre !

1 commentaire:

  1. Merci de ce commentaire qui m'a ouvert les yeux et permis de reintégrer des informations qui donnaient corps à mes personnages.

    RépondreSupprimer