mercredi 14 octobre 2020

Fragments du passé, Lucie Goudin (Elixyria, 08/2020)


Fragments du passé,
Lucie Goudin (Elixyria, 08/2020)
 

💚💚💚💚

C’est toujours un régal, pour moi, de retrouver la plume de Lucie Goudin. En cette étrange année 2020, je peux dire que c’est l’auteure qui a le plus su me charmer avec ses diverses histoires, que ce soit de la fantasy, de la romance ou du thriller. Je me réjouis d’ailleurs du fait de son jeune âge ; étant donné qu’elle n’a que 25 ans, cela promet encore de nombreux romans à lire !

 

Nous voilà ici dans une bien sombre histoire : Aurora se réveille à l’hôpital après avoir passé deux ans dans le coma suite à un étrange accident de voiture. « Ce fut à l'instant où je voulus m'enquérir de l'heure que je réalisai que tout, ou plutôt rien, me frappa de plein fouet. » La jeune femme découvre qu’elle a complètement perdu la mémoire. Et plutôt que de se laisser mener sur la voie de souvenirs potentiels par sa famille et ses amis, elle va vouloir aller elle- même chercher la vérité sur ce qui lui est arrivé. Très vite, elle va justement découvrir que tous ceux qui l’entourent lui cachent bien des secrets et que ceux- ci semblent avoir eu des conséquences plutôt graves. Quand elle tombe sur une enquête menée précédemment par ses propres soins sur un tueur en série surnommé « le tueur de blouses », elle va se demander jusqu’à quel point elle est mêlée à cette histoire criminelle…

 

Sur son chemin, va se positionner un voyou au charme fou, nommé Ryder ; « Je buvais ses mots, son histoire. J'étais propulsée à ses côtés, vivais avec lui les douleurs qui transparaissaient dans son récit, les coups durs et les incertitudes, mais aussi le regain d'espoir et l'épanouissement. » Mais est-il vraiment honnête avec elle ? Pourquoi semble-t-il la surveiller ? Que cherche-t-il à lui cacher ?

 

De fil en aiguille, les cartes vont tomber et les vrais visages vont être révélés… Lucie Goudin laisse volontiers le suspens titiller le lecteur jusqu’à la fin et dévoile au final un scénario machiavélique ! J’ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir même si j’ai un gros regret : ne pas en avoir su davantage sur les femmes assassinées par le « Tueur de blouses » : qui étaient – elles ? Comment sont-elles tombées dans le piège ? Comment ont-elles été assassinées ? Il m’a manqué un peu de « gore » !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire