jeudi 5 août 2021

Illusions paradoxales, François Avisse (M+ Editions, 06/2021)


 

Illusions paradoxales, François Avisse (M+ Editions, 06/2021)

💓💓💓💓💓 

François Avisse a une fois de plus fait mouche avec ma curiosité de lectrice, au point de me tenir éveillée jusqu’à pas d’heure pour avoir le fin mot de son histoire ! Cela avait déjà été le cas avec son précédent roman, « La malédiction du 5e Dieu ». J’ai adoré ici sa mise en œuvre personnelle de cette catégorie de roman policier qu’est le « mystère en chambre close ».

 

« C'est bizarre... Mais il y a encore plus curieux : on est bien d'accord que cet homme s'était enfermé dans ses toilettes, j'ai même dû me servir d'un pied de biche pour ouvrir. Alors comment l'assassin a- t- il pu y pénétrer, tuer son occupant de trois façons différentes et en ressortir sans toucher au verrou ? » Le roman s’ouvre sur une scène du quotidien, celui des Williams, des retraités, qui regardent un jeu télévisé de questions- réponses. Monsieur profite de la coupure publicitaire pour se rendre aux toilettes, comme il en a pris, depuis longtemps, l’habitude. Mais voilà, il n’en ressort pas. Une heure plus tard, Madame s’inquiète.

 

« Dog se retourne et voit arriver Liam. Avec ses lunettes de soleil de travers, ses habits plus froissés encore que la veille et son teint blafard, on le croirait tout juste sorti de la série "Walking Dead" - côté zombie évidemment. » La Police arrive rapidement sur les lieux. Mais dépassés par les événements, les enquêteurs font appel à un ancien flic, Liam. Voilà un an qu’il a démissionné et qu’il passe ses journées à se saouler. On apprend très vite pourquoi. Et ce flic- là, c’est un as dans la résolution d’énigmes plus complexes les unes que les autres. Ce qui apparaît alors comme un remake sanglant du jeu « Cluedo » à résoudre va peut- être l’aider à sortir de ses impasses…

 

Vous l’aurez compris, François Avisse m’a scotchée à son livre ; pressée de comprendre le pourquoi du comment de ces crimes, de ces indices, de ces énigmes frôlant le surnaturel. J’ai adoré la plume aux accents sarcastiques, et j’ai d’ailleurs souri autant que j’ai frissonné ! J’aime beaucoup être entraînée et surprise de la sorte ! Vivement le prochain !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire