mercredi 4 août 2021

Captive de sang, Stéphanie Roselière (Elixyria, 07/2021)


 

Captive de sang, Stéphanie Roselière (Elixyria, 07/2021)

💙💙💙💙


Ah, ce qu’ils en ont fait couler du sang, heu, de l’encre, les vampires !!! Depuis le XVIIème siècle, les écrivains y trempent régulièrement leur plume et aujourd’hui encore, les romans qui mettent en scène nos suceurs de sang pullulent sur les tables de nos libraires, que ce soit en version « soft » pour les enfants ou en version « gore » pour les plus grands. Stéphanie Roselière s’est emparé du mythe aux longues dents en le modernisant à sa manière, pour en faire des personnages modernes, vivant au XXIème siècle.

 

« Le titre trônait au milieu de son écran : "De la formation des mythes vampiriques traversant les âges à l'émergence d'un mouvement s'ancrant dans l'économie capitaliste moderne." » Sénaé, 22 ans, est étudiante en sociologie. En fin de cursus, elle s’apprête à rendre son mémoire, qui a justement le personnage du vampire pour sujet. Un poste de pigiste pour un magazine de société l’attend déjà. Pour elle, aucun doute, les monstres de la nuit appartiennent au folklore…

 

« La jeune fille était persuadée que chaque légende contenait toujours un fond de vérité faisant référence à des éléments simples du quotidien ; le bouche- à- oreille et le pouvoir des croyances populaires faisaient ensuite le reste. » Ses certitudes permettent à Sénaé de se promener seule une fois la nuit tombée, pour aller faire la fête avec ses amies. Et pourtant, un soir, la voilà en prise avec un groupe de garçons. Une morsure. Un enlèvement. Un clan de buveurs de sang. Persuadée d’être retenue prisonnière d’un groupe d’hallucinés, Sénaé affronte leur chef tyrannique, Victor, sans aucun état d’âme. Mais au fur et à mesure de ces confrontations, voilà que la jeune femme se sent de plus en plus attirée par celui qui se présente comme un vampire centenaire, détenteur de l’un des trois trônes d’un cercle vampirique nommé « L’Alliance ».

 

« Les interrogations se bousculaient dans sa tête comme elle le regardait d'un œil neuf. Le monde qu'elle pensait connaître n'existait plus, ses repères avaient disparu. » Sénaé va devoir se faire une raison : le folklore a rejoint la réalité, et elle en est partie prenante, désormais…

 

J’ai été complètement emportée par ce récit, cet univers créé de toutes pièces sur un mythe séculaire réactualisé. Les personnages sont psychologiquement bien construits ; et si j’ai cru au premier abord lire une romance, j’ai été agréablement surprise de constater que l’histoire d’amour était complètement secondaire, supplantée par une intrigue complotiste, qui donne d’ailleurs lieu à des scènes dignes d’un thriller. Seul bémol : j’aurais préféré un récit à la première personne, avec Sénaé en tant que narratrice, pour ressentir davantage d’émotions et mieux comprendre certaines de ses réactions. Mais c’est dans l’ensemble un très bon roman, riche, qui se dévore grâce à l’écriture fluide de cette jeune auteure, et que je ne peux que recommander à tous les amateurs de Fantasy. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire