mardi 10 août 2021

Acouphanges, Lou Valérie Vernet (M+ Editions, 08/2021)

 


Acouphanges, Lou Valérie Vernet (M+ Editions, 08/2021)

 💛

Un drôle de titre pour ce récit qui m’a poussée à chercher ce qu’étaient des « acouphanges » sur le net. Je n’ai pas trouvé grand-chose, si ce n’est découvert l’existence d’un « Oracle des Acouphanges » (publié en 2015), permettant à celui qui s’en sert d’obtenir des messages divinatoires par le biais de petits anges chuchoteurs… Et effectivement, Lou Valérie Vernet fait évoluer ses personnages dans un univers ésotérique, dans lequel les chakras, les Lois de l’univers, les accords toltèques et les égrégores régissent la vie des personnages.

 

« Un homme, ce n'est pas différent d'une bête. Quand ça meurt, l'âme s'enfuit. Tout de suite. » Anne Manon, Nathalie Borde, qui s’est renommée Athéna, a treize ans lorsqu’elle est retrouvée à côté du cadavre de son père. Cela fait trois jours qu’elle est prostrée, sans boire, ni manger, attendant de voir l’âme de son père quitter son enveloppe terrestre.

 

« Procédure tout à fait salvatrice pour reprendre pied et sortir enfin d'une espèce d'apathie consternante. Un ballet orchestré à la perfection dès lors que l'adolescente s'est dépliée spontanément. L'instant d'avant elle n'en finissait pas de se recroqueviller, celui d'après elle se dénouait. » Il faudra l’arrivée de la Police pour que l’adolescente quitte enfin sa prostration et accepte d’être prise en charge. Est- elle innocente ou coupable ? Sensée ou démente ? Athéna s’enfuit, quittant le Roussillon pour Paris, avec un parcours ponctué d’incidents atypiques.

 

Au final, un livre – je n’arrive pas à utiliser le terme de « roman » pour cet écrit – qui ne m’a pas emballée du tout. Si au début, j’avoue que ma curiosité a été attirée par le cadre du crime et les débuts de l’enquête, je me suis rapidement sentie perdue dans un univers trop rocambolesque pour moi, à la limite du charabia. Je n’ai en effet pas compris grand-chose à ce qui se tramait dans la tête d’Athéna, ni autour d’elle. Trop abstrait, trop de références ésotériques que je ne maîtrise pas, des scènes qui m’ont semblé incohérentes… Selon sa classification des êtres humains, je dois probablement être 1D ou 2D ; pas très futée ! Bref, un livre qui n’est pas pour moi (ou un mauvais karma ?!).  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire