vendredi 4 octobre 2019

Les galeries hurlantes, Jean-Marc Dhainaut


Les galeries hurlantes, Jean-Marc Dhainaut

★★★★★

Je ne suis vraiment pas une habituée des romans dits « d’horreur ». Je suis bien trop froussarde pour me confronter aux maisons hantées, aux fantômes et autres esprits frappeurs qui, une fois le livre refermé, viennent me turlupiner dans mes pires cauchemars pendant des semaines.

Mais là, j’ai craqué pour ce roman de Jean-Marc Dhainaut en connaissance de cause : il allait y être question de paranormal et de phénomènes étranges…

Le fait que l’auteur soit du Nord et que l’intrigue dudit roman se déroule dans les galeries minières de cette région qui est celle où je suis née y sont pour beaucoup dans mon « effronterie livresque » : j’allais oser me plonger dans mes frayeurs par amour pour les Hauts de France !


Hé bien, je ne regrette pas ! J’ai été littéralement happée par cette histoire où, certes, apparaissent des revenants, où claquent les portes et où une petite fille parle avec un ami invisible. Mais au-delà de cela, c’est l’aspect profondément humain du personnage principal, Alan Lambin, « chasseur de fantômes », qui m’a passionnée. Loin de pratiquer ce que l’on connait par le biais de films ou de livres comme étant de l’exorcisme, Alan Lamblin est avant tout un scientifique, qui cherche l’origine du mal-être humain et les raisons qui pousseraient, éventuellement, des esprits à venir les tourmenter. Sa devise ? « Les fantômes, oui, pourquoi pas, mais pas si vite ». Il prend le temps d’écouter ces personnes dévastées, persuadées d’être les victimes d’esprits frappeurs revenus pour se venger, tout en analysant les potentielles perturbations telluriques et les ondes négatives. C’est un fin psychologue qui fonctionne à l’instinct, sans folklore ni gri-gri.

Alors au cœur du malheur de la famille Delbique, il lui faudra faire preuve de patience, d’empathie et de courage, notamment pour se rendre dans les anciennes galeries minières existant toujours sous le village, à la recherche de réponses…
Jean-Marc Dhainaut a su m’y emmener faire une ballade terrifiante, en apnée ! Mais quelle lecture !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire