samedi 12 octobre 2019

Les Refuges, Jérôme Loubry

Les Refuges, Jérôme Loubry

★★★★★


Voilà un thriller machiavélique à souhait !!!

Jérôme Loubry a su me mener par le bout du nez dans les méandres d’une histoire à plusieurs tiroirs et je n’ai vraiment pas vu la résolution de l’intrigue venir ! Il a l’art de construire plusieurs récits en un, avec une multitude d’indices cachés dans des détails qui ne s’imbriqueront, comme les pièces d’un puzzle, que dans les toutes dernières pages du livre.



Le roman commence avec Sandrine, une jeune journaliste envoyée en province pour enfin travailler dans un périodique. Alors qu’elle revient de son reportage dans une ferme, le rédacteur en chef lui remet un courrier : elle doit se rendre sur une île pour récupérer les biens que sa grand-mère, tout juste décédée, lui a laissés en héritage. Elle rechigne dans un premier temps, n’ayant jamais vu son aïeule, puis se décide à se rendre sur ce bout de terre isolé en pleine mer. L’ambiance y est, de suite, propice aux mystères les plus sombres et aux secrets les plus terribles…



L’auteur alterne des épisodes qui se sont déroulés en 1949 et d’autres, en 1986. Les personnages portent tous leurs propres fardeaux et de nombreux secrets : l’inspecteur, la mamie accusée de folie, des enfants traumatisés par la Seconde guerre mondiale… Au son de la célèbre chanson d’entre-deux-guerres « Parlez-moi d’amour », interprétée par Lucienne Boyer, les révélations coups-de-poing vont se succéder à un rythme de plus en plus effréné. Mais je n’en dirais pas plus par crainte de « divulgâcher » des éléments, ce qui nuirait à votre plaisir de lecture !


Bref, je ne connaissais pas Jérôme Loubry mais je peux dire que là, il m’a littéralement bluffée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire