mardi 24 mars 2020

L’Etoile d’Orion, Aymeric Janier

L’Etoile d’Orion, Aymeric Janier (Beta Publisher, 2019)

★★★★☆

« L'homme est une drôle de créature, vous ne croyez pas ? D'un côté, cette intelligence rare et supérieure qui lui permet de dominer toutes les autres. De l'autre, cet instinct sournois qui, tel un poison, le pousse à l'autodestruction. Le seul être de la Création capable de mentir, de trahir et de tuer, non par nécessité, mais à la demande. » Aymeric Janier est journaliste de formation, actuellement éditeur au service économique du journal « Le Monde », et expert dans ce qui traite de la géopolitique et des relations humaines au niveau international. Son expertise de « la marche du monde » est très prégnante dans « L’Etoile d’Orion », qui constitue son premier roman.
Dans ce thriller, qui mêle espionnage et manigances odieuses, le lecteur va découvrir les pratiques d’une mystérieuse organisation nommée SPECTRE. Pourquoi a-t-elle été mise en place ? Par qui ? Pour quels réels desseins ? Tout semble tourner autour d’un événement appelé « l’incident du 20 janvier 1986 » ; un pasteur avait été assassiné sauvagement par un fondamentaliste musulman sur le sol américain. En quoi ce crime peut-il être lié à ce qui ressemble à un complot international ?
Le lecteur, aidé par des vidéos d’informations complémentaires cachées sous des QR codes à plusieurs endroits du récit (celles-ci ne sont pas indispensables à la compréhension de l’histoire, pas de panique !), va évoluer aux côtés de trois personnages au profil différent : ¨le colonel Alexeï Koulikov appartenant à l’armée soviétique, Phyllis Danbury, journaliste au « New York Times » et Aaron Snyder, jeune capitaine de l’armée américaine qui rêve d’entrer dans les services secrets. Ces trois-là n’auraient jamais dû se rencontrer mais le complot qu’ourdissent les dirigeants de SPECTRE vont les pousser à s’unir pour mettre à jour la vérité.

C’est un thriller qui se lit tambour battant. L’écriture est fluide, riche (j’adore devoir aller chercher des mots dans un dictionnaire !) et le propos est intelligent. Voilà un roman qui instruit et divertit en même temps ; c’est tout de même assez rare !
Un seul petit bémol à mes yeux : les personnages m’ont paru « froids » ; j’ai eu du mal à avoir de l’empathie pour eux. Il m’a manqué un peu de profondeur psychologique pour mieux comprendre leurs réactions, leurs sentiments.

Ceci mis à part, c’est un excellent roman, l’objet- livre est magnifique (bravo aux éditions Beta Publisher !) et je ne peux que vous conseiller de le lire et de suivre l’auteur !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire