mercredi 24 mars 2021

Une arête dans la gorge, Christophe Royer (Taurnada, 03/2021)



Une arête dans la gorge, Christophe Royer (Taurnada, 03/2021)

💓💓💓💓  

J’ai retrouvé avec grand plaisir Nathalie Lesage, capitaine de police, promue commandant à la fin du premier tome de ses enquêtes, Lésions intimes ; et mutée à la brigade de Lyon selon ses propres désirs. En quittant Paris, elle quitte la brigade de la répression du proxénétisme pour rejoindre celle des affaires criminelles. Nathalie est une femme d’action, de terrain. Elle est efficace. Elle arrive pourtant comme un cheveu sur la soupe dans sa nouvelle équipe, pilotée par une femme commissaire qui n’a pas l’attention de faire le moindre effort pour accueillir avec bienveillance celle qu’elle considère d’emblée comme une rivale.

 Cependant, dès son arrivée, de mystérieux crimes vont avoir lieu dans la capitale des Gaules. « Derrière ces deux meurtres, Nathalie percevait clairement une violence destructrice que rien ne pouvait arrêter. » La jeune femme et son adjoint, Cyrille, vont rapidement trouver des concordances entre les deux premiers crimes particulièrement violents ; ainsi qu’un lien certain avec l’univers secret et légendaire de la Franc- Maçonnerie…

Mais malgré les efforts et les entorses aux règles judiciaires, Nathalie et son équipe ne parviennent pas à faire cesser les meurtres. Elle va alors se lier avec un mystérieux informateur, prénommé Raphaël, qui va lui enseigner les mystères de la ville de Lyon, de ses légendes et de ses souterrains. Mais seul un esprit détraqué pourra la mettre sur la bonne voie… « Comme une mauvaise mélasse collante, tout se mélangeait dans son esprit : le passé, le présent, les raisons de sa colère. »

 

La plume de Christophe Royer m’a de nouveau entraînée dans un thriller haletant, rondement mené et à l’intrigue inscrite dans l’histoire de l’Art et du patrimoine lyonnais. Les habitants de cette ville devraient prendre un plaisir immense à lire ce récit ! De mon côté, j’ai très envie de découvrir les traboules, bouchons, et ce fameux quartier de la Croix- Rousse ! Mais je resterais sur mes gardes !!!

 

Au final, un roman qui se visualise vraiment bien mentalement à la lecture grâce à l’écriture cinématographique de l’auteur. La plume est enlevée et on sent les recherches documentaires préparatoires au récit. J’aime avoir l’esprit titillé par des questions ésotériques comme ce fut le cas ici. Par contre, j’avoue avoir préféré « l’énergie » de la précédente enquête !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire