lundi 12 avril 2021

Beignets d’ananas au rhum, Jo Ann Von Haff (MxM Bookmark, 08/2020)



Beignets d’ananas au rhum, Jo Ann Von Haff (MxM Bookmark, 08/2020)

💜💜💜💜


« Parce que la vie amoureuse et sexuelle d'une femme ne s'arrête pas à 29 ans et demi.
Parce que la beauté d'une femme ne se flétrit pas aux premiers cheveux blancs.
Parce que les rêves d'une femme ne s'arrêtent pas à la ménopause. »
Le prologue de ce roman annonce immédiatement la couleur : point de bluette délurée entre post- adolescents ici, non, on discute amour mâture. Enfin, pas vraiment. Ici, la romance qui va vous être racontée défie les clichés habituels encore profondément ancrés dans notre société actuelle : la dulcinée a en effet l’âge d’être la mère de son bien aimé…

 

« J'aime animer les ateliers et déjeuner avec mes apprentis à la fin de la séance. Quand j'organise des dîners à domicile, je fais en sorte d'intégrer les convives à la préparation. Pour moi, la cuisine se partage, il s'agit de convivialité, de créer des souvenirs. » Marie- Danièle Mebarak (surnommée « Dan ») est une cheffe de cuisine célèbre qui anime des ateliers réputés. Cette quinquagénaire dynamique est séduisante et profite de son charme pour collectionner les amants, refusant de s’engager dans une relation stable depuis un divorce douloureux. C’est une femme créative, qui fonctionne à l’instinct, aussi bien dans sa vie que dans sa cuisine. L’organisation n’est pas son fort. Et quand un éditeur lui propose un contrat pour la publication d’un livre de recettes, Dan panique.

 

« Trois mois que Maya s'était réveillée orpheline, avec pour tuteur un grand frère de vingt- six ans qui n'avait aucune idée de comment vivaient les gamines de cinq.
Trois mois que Patrice avait dû étouffer sa propre peine pour gérer celle de sa petite sœur, qu'il avait dû passer outre son deuil pour que Maya devienne sa seule inquiétude. »

Patrice, Martiniquais de deux mètres ne passe pas inaperçu, et pourtant, c’est un jeune homme effacé, anéanti par la peine et les responsabilités qui lui sont tombées sur les épaules depuis le décès accidentel de ses parents. Son emploi de vigile de nuit ne s’avère plus compatible avec la gestion d’une enfant de cinq ans. Ainsi, quand une amie, Nathalie, lui propose de passer un entretien pour devenir l’assistant d’une cheffe de cuisine, il accepte volontiers ; ne serait- ce que pour enfin travailler de jour.

 

Evidemment, il ne s’attendait pas à rencontrer une femme d’âge mûr aussi séduisante. Il ne pensait pas non plus pouvoir apprécier un travail de bureau. L’attirance entre Patrice et Dan se fait, jour après jour, de plus en plus forte. Mais comment assumer une histoire d’amour qui bousculerait tous les clichés tout en s’acquittant de responsabilités familiales ?

Au final, un roman que j’ai beaucoup aimé. Il traite avec intelligence et pudeur de tous ces stéréotypes que la société nous impose, mais aussi des difficultés et sensibilités liées à la période de deuil et à la responsabilité de l’aîné. Une histoire prenante, qui met en scène des personnages attachants, sous une plume intelligente et douce. Un roman – doudou ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire