jeudi 12 novembre 2020

Le Murmure des fous, Stéphanie Blanchard (Elixyria, 10/2020)



Le Murmure des fous, Stéphanie Blanchard (Elixyria, 10/2020)

💙💙💙💙

« Qu'est - ce que la folie ? Une anomalie mal comprise ou une sagesse marginale ? ». Ce thriller pose cette question à diverses reprises ; sous couvert de personnages médecins psychiatres ayant expérimenté des méthodes de soin différentes basées autour de l’hypnose et de la médication chimique, l’auteure explore l’univers de la psychose post - traumatique.

 

« Eryn avait très tôt montré un caractère à part. Tantôt renfermée, tantôt à la recherche d'une affection démesurée, elle enchaînait les périodes d'instabilité qui inquiétèrent rapidement ses institutrices. Emmett, son père, ne s'était jamais préoccupé de ce trouble. Pour lui, sa fille était différente, mais pas malade. » Eryn est le personnage principal de ce thriller. Elle joue le rôle de l’araignée au milieu de la toile qu’est l’intrigue, entourée par ses amis et sa famille mais aussi la forêt de Willow Creek. Est – elle prédatrice ou proie ? L’évolution du récit permet au lecteur d’osciller entre ces deux positions… En effet, Eryn a été enlevée lorsqu’elle avait quinze ans et a réussi à échapper à son kidnappeur par miracle. Depuis, elle souffre de troubles psychologiques, d’amnésie et d’un trouble perturbant ; elle semble être capable d’entrer en communication télépathique avec d’autres victimes. Etrange…

 

Autour d’elle, des personnages extrêmement complexes ; la plupart travaillant d’ailleurs dans le service psychiatrique de l’hôpital dans lequel Eryn est régulièrement internée. C’est d’ailleurs parfois un peu confus et il vaut mieux prendre quelques notes pour bien comprendre les relations entre les uns et les autres. Lorsque la fille de son nouveau voisin est enlevée, Eryn sent que le pouvoir de stopper ces enlèvements est en sa possession ; à elle de mener l’enquête et d’oser pénétrer dans cette forêt qui la terrifie…

 

« Au fond, qu’espérait-elle de la vie ? Tout le monde la croyait juste bonne à être enfermée. Comment peut - on continuer quand on ne sait pas qui l'on est ni ce que l'on est capable de faire ? Se regarder dans le miroir pour voir une étrangère ? Une folle ? Une meurtrière ? » La force de ce roman réside réside dans le floutage des repères : on ne sait qui croire. On va de surprise en retournement de situation. La plume est fluide et sait manier le suspense. La solution est vraiment tout au bout des pages !

 

Au final, un bon thriller, intéressant et captivant, qui nécessitera toutefois la prise de notes pour éviter de se perdre dans les liens confus entre les personnages. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire