samedi 5 décembre 2020

En pleine lumière, Gab Stael (Elixyria, 08/2020)



En pleine lumière, Gab Stael (Elixyria, 08/2020)

💜💜💜💜💜

J’ai pris énormément de plaisir à lire cette romance vraiment particulière par sa forme. En effet, en utilisant la technique de la mise en abyme, l’auteure souhaite permettre au lecteur de vivre au plus près les émotions ressenties par ses personnages. J’ai eu l’impression de lire le journal intime d’une amie !

Nous sommes donc plongés dans le témoignage qu’a publié Laurine Kab, désireuse de raconter son histoire d’amour avec John Sky, une star de cinéma hollywoodien.  Ce récit comporte d’ailleurs des annotations de bas de page rédigées par John lui- même, désireux de donner son point de vue sur certaines étapes de leur relation.

« Ecrire, c'est mettre en scène ses fantasmes les plus fous ou affronter ses peurs et ses cauchemars les plus terrifiants. » Laurine est une jeune auteure, qui court les salons pour espérer vendre un peu plus de livres et se faire connaître ; cultivant le rêve de vivre, un jour, de sa plume. Quand le hasard met sur sa route une star du cinéma, un homme charismatique aux nombreuses conquêtes et dont la vie est affichée en permanence dans les magazines à scandale, sa vie va prendre un sacré virage…

« L'intimité, ce n'est pas un truc qui vous met des étoiles dans les prunelles et avec mon caractère de poney, pas évident de gérer un ascenseur émotionnel. » Laurine va apprendre à ses dépens qu’il est bien difficile de sortir de l’anonymat et du jour au lendemain, voir ses faits et gestes affichés en une des journaux. L’amour qu’elle éprouve pour John et réciproquement n’est pas si simple qu’il n’y paraît : « Quand tu dépenses vingt- cinq mille dollars par mois, que tu peux acheter tout ce que tu désires, tes rêves s'effacent et les démons arrivent. » Et au- delà des premiers mois d’amour fou, durant lesquels on se sent invincible, John va replonger dans ses travers et ses addictions…

On sent une légère part d’identification de l’auteure avec son personnage principal, évidemment. Mais cela ne dure que quelques pages ! J’imagine aisément les projections qu’une rencontre avec une star peut produire sur la carrière d’une auteure au succès « intime » en France. Le star – system est ici habillement exploité : à quoi sert la célébrité quand elle tue les sentiments « vrais » ? 
Bref, un très bon roman !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire