vendredi 11 décembre 2020

Léna, Valorie Blue (Elixyria, 03/2019)



Léna, Valorie Blue (Elixyria, 03/2019) 

💓💓💓COUP DE CŒUR !! 💓💓💓

Comme j’ai aimé cette histoire !!! J’avoue même avoir versé une petite larme en lisant la fin, tellement poignante (et injuste !) ; réaction rarissime chez moi…

Que je vous raconte… Léna est lycéenne. Elle arrive dans le village d’Ornes, après un énième déménagement. Le père de Léna est décédé, assassiné par un esprit ; et Léna a tout vu. Pourquoi ? Parce que cette jeune fille a le don de voir les fantômes et de pouvoir communiquer avec eux. « Nous allons dans notre première salle de cours. Je découvre une petite fille de neuf ou dix ans, assise sur le bureau du prof, à balancer ses jambes. Elle porte un uniforme d'écolière, des couettes et regarde tout le monde passer. Quand elle me voit, elle comprend qu'elle n'est pas invisible pour moi, et se matérialise alors devant mon bureau.
- Salut, toi ! »
Léna aimerait annihiler son pouvoir, être une ado « normale » mais les forces obscures ne sont pas du même avis. Voilà que son voisin, Vadim, le garçon qui fait rêver toutes les filles du lycée, va s’imposer à elle en se révélant être un allié de taille face aux événements surnaturels qui surgissent et cherchent à faire du mal à la jeune fille. 

« Quelques minutes plus tard, je m'endors près du garçon que je ne supporte pas. Mais juste avant de sombrer dans les bras de Morphée, je me demande si je vais me réveiller près de ce Vadim- là, doux et aimant, ou de son alter ego arrogant. » De fil en aiguille, Léna va se rapprocher de son détestable voisin qui semble en savoir tellement plus qu’elle sur sa propre famille, et dont le comportement va doucement s’expliquer.

« Les mots sont le plus puissant des instruments. Simple et sous- estimé. Ils peuvent guérir ou détruire. » J’adore cette citation ! Elle illustre très bien la qualité de la plume de Valorie Blue qui m’a emmenée auprès de personnages très bien construits, qui sont devenus très vite attendrissants.

Bref, un récit « entre deux mondes » qui met en scène des personnages terriblement attachants dans un univers qui oscille entre les mesquineries lycéennes du XXIème siècle et les vengeances ancestrales. Les sentiments, eux, sont intemporels. Foncez… Frémissez !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire