mardi 29 décembre 2020

Campus Drivers, Tome 1 « Supermad », C.S. Quill (Hugo et Compagnie, 09/2020)


 

Campus Drivers, Tome 1 « Supermad », C.S. Quill (Hugo et Compagnie, 09/2020)

💗💗💗💗💗

Au mois de septembre de cette année, il était difficile d’échapper à la couverture du premier tome de cette saga que l’on voyait partout sur les groupes de réseaux sociaux dédiés aux lecteurs. Je me suis donc précipitée chez mon libraire pour me procurer ce pavé, tel un brave mouton suivant son troupeau. Mais, comme bien souvent, à trop voir un bouquin, j’en perds l’envie de le lire dans l’immédiat… Et je le ressors quelques temps plus tard et dans ce cas, ce fut pour mon plus grand bonheur de lectrice ! Quel kiff ! J’ai adoré cette romance dynamique, jeune et aux nombreux rebondissements !

Que signifie donc « Campus Drivers » ? Il s’agit d’une application que quatre étudiants d’une université américaine ont mis en place pour conduire les jolies étudiantes d’un point à l’autre du campus. L’occasion pour Lane et ses camarades d’ironiser : "Campus Drivers", où comment se faire conduire à travers le campus en trois clics. Une putain de bonne idée, aussi bien pour remplir mon tiroir- caisse que pour vider mes bourses. »

Lane, le mousquetaire de l’application en action dans ce premier tome, est un cœur d’artichaud qui, jamais, non jamais ne s’attache. Tout comme ses meilleurs amis, Adam, Lewis et Donovan, qui sont ravis de retrouver le chemin de la fac et des dortoirs des filles. Mais voilà qu’un soir, Lane trouve une étudiante endormie sur palier inférieur au sien dans les escaliers de sa résidence. La gamine l’ignore ; il passe son chemin. Le lendemain, elle est toujours là. Lane, intrigué, va faire preuve d’une humanité exceptionnelle en lui proposant son aide. Loïs, jetée comme une vieille serviette par son ex, va trouver refuge sur le sofa du jeune Apollon, et ce qui ne devait être l’histoire de deux nuits va devenir une cohabitation de plusieurs mois.

Au fil du temps et des habitudes nouvelles qui s’installent, leur relation va bien évidemment évoluer. Lane se révèle secret et colérique, mais se refuse, dans un premier temps à en dévoiler la véritable raison à Loïs. « Tu es intolérant à la tristesse du moment que tu l'estimes inutile. Mais les autres ont le droit de souffrir aussi. Même à cause d'un cœur brisé. »

Bref, j’ai passé un excellent moment de lecture avec cette bande d’amis. J’ai eu l’impression de repartir vingt ans en arrière et j’ai tellement apprécié cette cure de jouvence que je vais, très vite, me jeter dans le tome 2 !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire