mercredi 2 décembre 2020

SK, Greg Hocfell (Elixyria, 01/2019)



SK, Greg Hocfell (Elixyria, 01/2019)

💜💜💜💜💜 

Une jolie surprise que cette nouvelle ! Les fans de Stephen King s’y retrouveront, entre l’employé de la station-service, l’évocation de Carry et la Dodge du narrateur ! Je l’ai lue d’une traite, emportée par une ambiance proche de celle instaurée par le Maître !

« Les temps avaient changé, le mien avait manqué, les ennuis de santé m'avaient rattrapé pour me faire payer des années à être en trop bonne santé, et ça a été derrière une Dodge Journey de 2010 que j'ai véritablement redécouvert les retombées néfastes de ce booster comportemental pour homme d'affaires, un mauvais coach du nom de Jack Daniels, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs. »

Ici nous avons, sous le costume du héros, un homme d’affaires en plein questionnement professionnel et moral, Gary Oliverman. Il roule sur une route déserte du Colorado. Un rendez- vous de carrière l’attend au bout du chemin mais voilà qu’il tombe en panne de carburant. Heureusement pour lui, à cinquante mètres de là se trouve une station-service , laquelle est tenue par un vieillard qui raconte si bien les histoires, et dont les initiales sont « S.K. ». Pourquoi est-il là ? Ou plutôt, comment en est-il arrivé là ? Et si…

L’écriture de Greg Hocfell se prête parfaitement à cette fable onirique qui rend hommage au maître du genre fantastique. Son côté un peu rock genre « whisky in the jar » donne ici à son histoire un côté borderline en parfaite adéquation avec le sujet !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire