dimanche 7 novembre 2021

1943, Fabienne Lejamble (Kissilow éditions, 11/2019)


 

1943, Fabienne Lejamble (Kissilow éditions, 11/2019) 

 💓💓💓💓💓

Halloween est terminé mais vous reprendrez bien un petit peu d’horreur, non ?! Après « 1902 », qui m’avait permis de découvrir l’univers du « Sentier noir », dans lequel les sortilèges les plus morbides permettaient à quelques illuminés de faire aboutir des projets insensés, nous voilà en « 1943 », en plein cœur de l’Occupation. Dans quelles mains le Livre maléfique est- il tombé, en cette période trouble ?

 

« Ce soir- là, après le repas, je me décidai enfin à montrer ma cachette à Blanche, là- haut, dans les poutres, et bien sûr, Marcel suivit. Nous étions allongés, occupés à écouter les grands qui s'inquiétaient chaque jour un peu plus de l'avenir de la guerre.
C'est là qu'on toqua fort à la porte. »
Notre jeune narrateur, son petit frère Marcel, et leur cousine Blanche ont bien fait de se cacher en cette soirée funeste : des soldats allemands viennent arrêter leurs parents, assimilés aux Juifs. Nos adolescents vont ensuite tenter de se débrouiller seuls, mais en vain. Ils n’auront d’autre choix que de se laisser prendre en charge dans un orphelinat géré par des religieuses, aux pratiques bien douteuses…

 

1985. Changement de décor. Trois frères désobéissent à leur parent et restent dans l’eau de la rivière alors qu’un orage approche. Les conséquences seront funestes. Mais à l’approche de Pâques, qui symbolise la Résurrection, les miracles seront- ils permis ? Blanche, elle, réapparaît…

 

« Depuis l'Outre- Plan, le Iaos, qui depuis 1902 avait un peu continué à prendre de la substance, observait les événements terrestres sous l'œil apeuré de ses victimes, toujours piégées dans sa décoration. Et il se mit à rire de joie, et se félicita d'avoir laissé sur le livre un sortilège de scrutation. » L’influence de Lovecraft est palpable, et Fabienne Lejamble nous en offre une adaptation captivante. Les histoires, différentes au départ, s’imbriquent pour accentuer le côté horrifique de la légende inventée dans ce récit. Les pages défilent et les surprises sont de taille, portées par la plume fluide et manipulatrice de l’auteure ! Quel bonheur de savoir qu’il y a un troisième tome !  

1 commentaire: