mercredi 17 novembre 2021

Pas dormir, Marie Darrieussecq (P.O.L., 09/2021)



Pas dormir, Marie Darrieussecq (P.O.L., 09/2021)

💙💙💙💙💙 

J’ai été attirée par le dernier livre de Marie Darrieussecq pour deux raisons : la première réside dans le fait que j’ai toujours aimé son écriture, intelligente et cultivée sans jamais être pesante ; et la deuxième se trouve dans l’intérêt que je porte à ce sujet si délicat du sommeil… 


« Cachée dans ns combles, tapie sous nos matelas, glissée entre les lattes du temps, d'où vient l’insomnie ? Des fantômes ? Du cerveau ? Du mal à l’âme ? Du monde ? Qu'est- ce qui ne dort pas quand je ne dors pas ? » L’auteure souffre d’insomnie depuis une vingtaine d’années. Ce livre, qui n’est pas un roman mais plutôt un essai littéraire, reprend ses diverses solutions (somnifères, alcool, hypnose et autres…) et les allie à des références littéraires diverses qui remontent jusqu’à l’Antiquité. Car, il faut le savoir, le sommeil qui résiste et ne se présente pas a fait couler beaucoup d’encre !


« J'ai essayé des tisanes. Des champs entiers. Aucune ne me fait dormir. L'idée même m'amuse. Mais il y en a d'excellentes. » Marie Darrieussecq a le don de ne pas dramatiser ce trouble qui lui gâche la vie jour après jour ; quelques- unes de ses réflexions m’ont d’ailleurs fait sourire. 


« Dormirais-je si je n'étais pas hantée ? Et si d'autres autour de moi ne l'étaient pas ? Et qu'est- ce que ça veut dire, la hantise ? » Pour qui suit l’auteure, il est facile de comprendre que les fantômes qui la poursuivent, un frère, un enfant ; ce ne peut qu’être de profonds tourments, aptes à maintenir éveillé celui qui reste ancré dans un quotidien constitué d’absences à jamais comblées. 


Au final, une lecture à la fois très intéressante et enrichissante : je ne pensais pas qu’autant d’écrivains, ou d’artistes en général, étaient insomniaques et en avaient rendu compte dans des écrits, pour certains restés confidentiels. Vous ne trouverez pas ici de remèdes à vos insomnies, peut-être quelques pistes de traitement (pas toujours efficaces…) mais matière à relativiser ce trouble qui touche un nombre considérable de personnes, que ce soit de manière constante ou ponctuelle. Et puis, vous aurez un livre qui est fait de manière à être posé sur une table de chevet au cas où le sommeil se fait capricieux. Marie Darrieussecq ; une amie, je vous dis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire