dimanche 21 novembre 2021

Lucia, les diamants au paradis, Diane Garance (M+ éditions, 10/2021)


 

Lucia, les diamants au paradis, Diane Garance (M+ éditions, 10/2021)

💘💘💘💘💘 

Oh mais quelle lecture extraordinaire ! Dépaysement – en Thaïlande – et amusement garantis ! Le personnage imaginé par Diane Garance est savoureux de cocasserie, et j’ai énormément apprécié lire ses aventures, enfin, plutôt mésaventures, étant donné les situations improbables dans lesquelles elle se retrouve ! Oh oui, j’ai bien ri !

 

« Dans les films, ça semble réjouissant de traquer et démasquer les méchants, mais là, dans la vraie vie, nous sommes deux filles avec pour seul équipement du matériel multimédia. Ce n'est pas avec sa montre connectée qu'Angie ripostera en cas de problème. » Lucia, comptable au chômage, s’ennuie… Alors quand on lui propose une mission d’enquêtrice adjointe, elle se glisse derechef dans la peau de Jennifer Hart (la série « Jonathan et Jennifer », vous vous souvenez ?) et prend le premier avion pour la Thaïlande avec Angie, « le Dragon », sa patronne tyrannique.

 

« Je vous fais le topo en diagonale : Jeanne Plantier, trente- cinq ans, célibataire sans enfants, sans emploi, sans famille, sans hobbies. Ça fait beaucoup de "sans". Tout ça pour se faire enlever en plein jour par deux gros bras, un petit avec une grosse tête et un grand baraqué avec une petite tête. » Avec Lucia, pas de langue de bois ! Tout le monde en prend pour son grade ! Son œil cynique et ironique dresse le portrait de chaque protagoniste de l’histoire, souvent en lien avec sa culture cinématographique. Et en la plaçant en tant que narratrice du récit, l’auteure offre au lecteur un point de vue omniscient savoureux !

 

« Il fait noir, j'ai mal partout, sans parler de mon trouillomètre qui oscille entre zéro et moins douze ? Je perds connaissance quelques instants. Mon espérance de vie vient de prendre un sacré coup au compteur. De toute façon, personne ne va se rendre compte que je suis perdue, perdue à jamais. » Notre enquêtrice n’a pas froid aux yeux et rien ne l’arrête, ni les truands, ni une patronne revêche, ni les conditions de l’enquête. La voilà qui s’élance entre concurrente de Koh – Lanta et Rambo au féminin (une scène savoureuse !!!!) dans la jungle thaïlandaise. Mais comment reprendre une vie « normale » après ça ?!!

 

Au final, un roman que j’ai dévoré, amusée et captivée ! Les chapitres courts font se tourner les pages rapidement et dans la bonne humeur. En ces moments moroses d’automne et de pandémie, le dépaysement en compagnie d’un personnage haut en couleur, sans jamais être pathétique, fait un bien fou ! L’écriture de Diane Garance est très cinématographique et on visualise mentalement les meilleures scènes du roman (ah ! quand Lucia se prend pour Céline Dion !!!!) Il me semble qu’il y aura une suite aux aventures de Lucia, et personnellement, j’ai vraiment hâte de la lire !!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire