vendredi 9 août 2019

Rendez-vous à Parme, Michèle Lesbre


Je suis complètement passée à côté de ce roman. J’y avais probablement placé de trop grandes attentes : Parme, l’Italie, et surtout Stendhal, dont j’ai dévoré les œuvres au même âge que la narratrice, à quatorze ans. J’avais alors une véritable passion pour les auteurs dits classiques…

Je n’y ai trouvé dans ce récit qu’une trace éthérée. De plus, des références culturelles qui n’appartiennent pas à ma génération émaillent les pages : films des années 50, adaptations théâtrales des années 70.  Difficile de ne pas perdre pied quand on vous raconte des histoires de cinéastes et de metteurs en scène que vous ne connaissez que de nom… L’intrigue, ce voyage à Parme que fait Laure sur les pas de son ami décédé Léo semble même être un prétexte à l’auteure pour faire étalage de sa culture. Aucune profondeur dans les personnages, aucune construction d’une intrigue tangible. Seule la plume poétique de Michèle Lesbre permet de sauver la lecture de ce livre.
Bref, un récit vite lu qui sera vite oublié ; dommage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire