mercredi 7 août 2019

Engloutie, Arno Strobel


Voilà un excellent polar pour l’été ! En cette période de canicule, Arno Strobel nous emmène sur les plages vivifiantes de la Mer du Nord, à Amrun plus exactement, une petite île allemande.






Engloutie, Arno Strobel

★★★★★

Nous sommes en novembre et les bourrasques sont rafraichissantes. Cela n’empêchera pas nos protagonistes de vouloir profiter de leurs vacances. Michaël et Andreas sont collègues de travail. La maison appartient au second, et la possibilité d’avoir quelqu’un pour lui prêter main forte dans la rénovation des combles, en plus de pouvoir profiter de sa présence amicale, l’a poussé à inviter Michaël, ainsi que sa petite-amie, Julia. Cette dernière pourra ainsi tenir compagnie à l’épouse d’Andreas, Martina.

A peine installés, voilà qu’un meurtre horrible se produit : une femme a été assassinée. Son corps est enterré dans le sable jusqu’au cou. Elle a été noyée par la marée montante. On découvre très vite que son mari a été forcé d’assister à la scène, ligoté à un pieu, totalement impuissant face à la détresse létale de sa bien-aimée…

La tension monte alors au sein de notre quatuor. D’autant plus que l’inspecteur Harmsen, sorte d’inspecteur Harry brut de décoffrage, est rapidement persuadé que Michaël est le coupable.

Et pourtant, il y en a, des énergumènes étranges, à Amrun. Leur voisin d’abord, Feldmann, qui passe son temps à espionner et photographier les femmes à la sauvette. Et puis le charismatique Damerow ; pourquoi a-t-il arrêté son métier de psychanalyste ? Que cache-t-il ?

Arno Strobel est doué pour caractériser ses personnages de manière à ce que chacun puisse être le coupable. Le huis-clos imposé par le cadre insulaire ajoute au climat une tension palpable.
Le récit est vraiment captivant et tient le lecteur en haleine jusqu’à la toute fin, où la surprise est totale ! Un « page- turner » idéal sur le sable, mais en plein jour !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire