lundi 6 avril 2020

Deadly Rose, L.S. Ange et Charlie Genet

Deadly Rose, L.S. Ange et Charlie Genet (Editions Elixyria, mars 2020)

★★★★★

Décidément, le chemin de traverse littéraire que j’emprunte depuis le début de ce confinement me réussit plutôt bien. J’avoue, la littérature « blanche » actuellement m’ennuie prodigieusement... Et cet écart me réussit ; j’ai avalé les 420 pages de « Deadly Rose » en deux jours ; complètement absorbée par cette histoire de guerre des gangs dans laquelle une histoire d’amour improbable a vu le jour.

Commençons par lui, Ezra, le bras droit de Dario, le chef des Young Bones, tel qu’il se présente : « S'il y a quelqu'un à tuer, de l'argent à récupérer, des comptes à régler, c'est moi qu'on appelle. Tout le monde ici sait que je ne plaisante pas, mes preuves ne sont plus à faire. Grand nombre de cadavres pourrissent au fond de l'East River. Il suffit d'apercevoir les traits tatoués sur mon avant-bras droit pour comprendre que la liste est longue. Des remords ? Aucun ! Toutes ces vermines ne manqueront à personne ! » A vingt- sept ans, son univers n’est autre que celui dans lequel il s’est construit très jeune : la drogue, la prostitution, la violence la plus cruelle et l’absence totale de sentiment.

Maintenant, parlons d’elle, Rosabella, vingt-et-un ans et déjà un foyer à charge, celui de sa propre mère qui souffre d’un cancer en phase terminale. La jeune femme, caissière dans un petit supermarché, porte sur ses seules épaules les charges financières de leur quotidien et du traitement pharmaceutique de sa maman. Même si l’appartement dans lequel vivent les deux femmes ressemble plutôt à un taudis, il faut de l’argent pour vivre dans le quartier new-yorkais de Brownsville, entre les charges et le racket quotidien des caïds de l’immeuble. Rosabella va tenter de trouver un autre moyen de gagner un peu plus d’argent, quitte à jouer avec le feu… Mais elle va tomber dans un piège : « Si je gravis une seule marche, je suis finie, mais si je n'obéis pas, je suis morte. »

Le récit avance au fur et à mesure des chapitres racontés alternativement par l’un et l’autre de nos deux personnages principaux. Cela donne un rythme époustouflant à l’intrigue ! En plus de cela, les deux auteures ont une imagination des plus fertiles et les rebondissements tous plus inattendus les uns que les autres s’enchaînent à une vitesse folle !

Bref, impossible de lâcher ce roman tellement j’avais BESOIN de connaître la suite !
Voilà qui m’a donné très envie de lire d’autres romans écrits par ces deux auteures, que ce soit à 2, à 4 (ou à 6) mains !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire