samedi 4 avril 2020

Le Prêtre des ombres, G.H. David

Le Prêtre des ombres, G.H. David (Plumes du web, 04/2020)

★★★★★

Je sors de ce roman fantastique (ou plutôt de « bit lit ») doublement charmée.
Premièrement par l’écriture ciselée de G.H. David (c’est déjà le cinquième roman que je lis de cette auteure), la richesse et la précision du vocabulaire utilisé et sa capacité à passer par les différents registres du langage pour donner un côté vivant à ses personnages.
Deuxièmement par la densité de l’intrigue qui trouve ses racines dans la mythologie nordique : l’auteure a véritablement préparé son récit en se documentant sérieusement sur ce sujet et les nombreuses références citées ont d’ailleurs bien attisé ma curiosité…  

Son héroïne est une commissaire rebelle, Hélène Christy. Elle dirige la brigade du BIPS, consacrée à la résolution de crimes « hors norme » : « Bien sûr, vous avez déjà fait le raccourci et vous aurez raison: je suis affectée aux affaires paranormales. Et cerise sur le gâteau, vu mon patronyme, on me surnomme Hell Christ. La classe à Dallas - ou plutôt à Paris. »
Son franc- parler et son culot au débotté ne peuvent que séduire !

Voilà qu’un nouvel équipier est envoyé dans sa brigade pour remplir le rôle d’exorciste. Ce prêtre, lié au Vatican, Armand Chills, n’est pas conventionnel. De par son allure de séducteur et ses manières charmeuses, il va semer le trouble dans l’équipe formée, à la base, de trois filles…

Mais à peine est- il arrivé que des corps sont retrouvés dans de drôles d’état. Des disparitions vont être relevées dans l’entourage de la BIPS et le passé d’Hélène va faire remonter à la surface des éléments qu’elle aurait préféré garder cachés. Adieu le repos ! Mais ça tombe bien, Hélène adore l’action, et il va y en avoir !

Au final, c’est un roman qui mêle habillement notre univers contemporain et celui du paranormal. Les actions s’enchainent et les rebondissements, souvent imprévus, ne laissent aucun répit au lecteur ; les pages se tournent avec avidité jusqu’à la fin.

En ces temps de confinement anti- virus, c’est un roman efficace pour l’évasion et contre la morosité ambiante ! Je vous le recommande chaudement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire