mercredi 29 avril 2020

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins, Alejandro Palomas

Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins, Alejandro Palomas (Cherche Midi éditeur, janvier 2020)

★★★★★

Alejandro Palomas m’avait fait rire dans son premier roman intitulé « Une mère » ; là, il m’a émue profondément...
L’absence est de nouveau la problématique centrale du récit. Ici c’est la maman de Guille qui manque à l’appel : elle a accepté le travail d’hôtesse de l’air pour une ligne d’aviation basée à Dubaï. Le petit garçon de neuf ans et son papa sont donc obligés de s’adapter à une vie à deux, pas forcément évidente dans une société aux mœurs latines, dans laquelle les hommes doivent être forts et virils. Alors quand le petit garçon demande à faire de la danse plutôt que du rugby, et que, surtout, il s’entiche du personnage de Mary Poppins, tout le monde s’inquiète.

Le récit est polyphonique, le narrateur étant tour à tour le petit Guille, Manuel, son papa, et Maria, la conseillère d’orientation de l’école qui va s’intéresser à ce petit garçon qui tient absolument à jouer le rôle de Mary Poppins dans le spectacle de fin d’année de l’école, avec son unique amie Nazia, une petite Pakistanaise tout juste arrivée dans le quartier.

On ne peut qu’être touché par les mots puérils de Guille, l’innocence de son regard de petit garçon sur le monde compliqué des adultes. Vient le moment où la malle aux secrets va s’ouvrir pour que tout le monde puisse démêler le vrai du faux : « Quand on cherche la vérité depuis longtemps, c'est le jour où on la découvre enfin qu'arrive le plus difficile : savoir quoi en faire. »

Et la dernière page s’est tournée, déjà, le cœur gros, mais sûre que ce petit bonhomme restera dans ma mémoire de lectrice un moment…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire