dimanche 19 avril 2020

Supplice, L.S. Ange


Supplice, L.S. Ange (éditions Elixyria, avril 2018)

★★★★★


Une détonation et la vie de Luna s’effondre, juste après un dernier regard à sa mère : « Je croise son regard, ses superbes yeux noirs identiques aux miens, et lui rends son sourire, sans me douter une seule seconde que c'est le dernier que j'échange avec elle. » La voilà seule, ayant perdu son père cinq ans auparavant et sa mère ainsi que son petit frère, Max, dans l’explosion de la voiture familiale.

Un événement traumatisant, d’autant plus que Luna vit à Antario, une cité du futur dans laquelle les humains sont « classés » en trois zones : la zone 1 où tout le monde est « beau » et évolue dans un monde « parfait » ; la zone 2 étant celle de la classe moyenne, au service des habitants de la zone 1, pas moins beaux mais moins privilégiés… Et puis vient la zone 3, celle des soldats chargés de refluer hors des remparts de la ville des personnes surnommées les « Défaillants ». Ceux- là, ce sont les handicapés mentaux ou physiques, des « erreurs de la nature » dans ce monde qui a réussi à survivre à plusieurs accidents nucléaires.

Mais voilà, Luna, suite à son accident, se retrouve couverte de cicatrices. Impossible donc de rester en zone 1. Elle rejoint alors sa grand- mère en zone 2 et attend de savoir ce qu’il va advenir d’elle. En effet, elle vient d’avoir 18 ans, et les règles d’Antario lui impose de participer à une cérémonie d’accouplement : elle sera exposée face à des hommes susceptibles de la choisir afin de l’accepter pour compagne : « - Voici devant vous, prête pour l'accouplement, Luna Laroche, née le 18 juin de l'année 70. Que toute personne qui souhaite s'unir à elle pour la vie approche. » Qui va oser s’avancer ? Luc, son ami d’enfance ? Kylian, son nouveau voisin si craquant ? Fred, rencontré lors d’une soirée arrosée ?


Vous l’avez certainement compris, rien n’est simple pour Luna et les épreuves et péripéties diverses vont se cumuler dans son chemin de vie. La jeune fille va devoir supporter de nombreuses épreuves, dont celle de la quarantaine qui s’apparente davantage à un passage dans un camp de concentration conforme à ceux mis en place par les nazis. Ses sentiments vont aussi connaître les aléas d’un grand- huit. Ceux du lecteur aussi.

J’avoue, au début, Luna m’a passablement agacée ; jeune fille défigurée, elle parvient tout de même à avoir trois « beaux mecs » à ses pieds !!!! Et puis, son passage dans le camp de la quarantaine, dans lequel elle va faire acte de bravoure, m’a fait changer d’avis sur cette jeune fille…

L’écriture de L.S. Ange m’a une fois de plus emportée, m’agaçant, puis me tirant les entrailles quant au devenir de son héroïne, Luna, si fugace… Plaisir de lecture à 200%.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire